Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
Actualité
Autre Bachelor
Bachelor
Bachelor Commerce
Bachelor Communication
Bachelor Informatique
Bachelor International
Bachelor management et gestion
Bachelor Marketing
Bachelor Technique
Bachelor Tourisme
Bachelor web

Agent commercial, la fonction reine du marketing

12 juillet 2017
0

Stress, challenges récurrents et rigueur ponctuent le quotidien des commerciaux et des agents de vente. Toutefois, ces métiers sont sans doute les plus porteurs à l’heure actuelle sur le marché de l’emploi. Selon le rapport de l’INSEE réalisé en 2016 et intitulé « Le baromètre de la fonction commerciale », le profil commercial est l’un des plus difficiles à trouver. C’est aussi l’un des rares métiers dont la demande croît de façon continue chez les entreprises. Outre la forte demande, les commerciaux bénéficient généralement de belles rémunérations avec une part conditionnée par leurs performances. Explications…

Des rémunérations qui grimpent au rythme de l’expérience

En effet, la fonction commerciale est particulièrement connue pour son système de rémunération particulier : salaire fixe moyen couplé à des primes liées aux objectifs, parfois très élevées. Selon le cabinet de recrutement Uptoo, le salaire moyen d’un commercial est de 49 000 euros/an. Cette somme peut évoluer en fonction de l’expérience : un commercial confirmé peut toucher environ 63 000 euros/an. Toutefois, les salaires sont particulièrement volatiles et les écarts entre les secteurs d’activité sont parfois considérables. Aujourd’hui, c’est l’informatique et les nouvelles technologies qui paient le mieux.

Certaines régions payent également mieux que d’autres

Les salaires ne varient pas seulement en fonction des secteurs. Le paramètre géographique continue de peser sur la balance. L’Ile-de-France enregistre logiquement les salaires les plus élevés. Les étudiants préfèrent généralement suivre une formation commerciale à Toulouse, ville qui affiche une tradition estudiantine avérée et qui vient booster l’employabilité du lauréat. Lyon, Paris et Bordeaux sont également des options intéressantes. Quoi qu’il en soit, il faut garder en tête que les métiers du commerce exigent des aptitudes et un savoir-être qui viendront compléter les connaissances techniques.

Recevez toutes les informations sur les Bachelors de votre ville GRATUITEMENT en remplissant >> ce formulaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *