Search
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt
Search in comments
Filter by Custom Post Type

Bachelor Commerce

Le Bachelor Commerce est un diplôme accessible après le bac et s’effectuant sur 3 ou 4 ans. De façon à multiplier les expériences à l’international notamment, une bonne partie des cours sont dispensés en anglais. Le diplôme Bachelor Commerce vous permet de devenir Responsable du développement commercial et marketing.


Conseil : les atouts du secteur et les formations pour y accéder

La rédaction
juillet 9, 2020
0
choisir un bachelor

Le marché du conseil et de l’expertise ne connaît pas de crise. C’est une branche en pleine croissance et qui devrait continuer à accroître pendant plusieurs années. Le conseil vous passionne et vous souhaitez faire partie des professionnels...   En savoir plus

Le Top 5 des débouchés professionnels d’un BTS SAM

La rédaction
juillet 7, 2020
0
Une étudiante de BTS SAM

Remplaçant du BTS Assistant Manager – AM lors de la rentrée 2018, le BTS Support à l’Action Managériale – SAM est un diplôme de niveau III reconnu par l’État, dont l’objectif est de former à des fonctions de coordination et d’organisation...   En savoir plus

Le Bachelor Commerce : inscription, programme et débouchés

La rédaction
novembre 28, 2017
0
Bachelor Commerce

Omniprésent dans le monde contemporain, le commerce s’est progressivement imposé comme le secteur d’activité le plus recruteur, mais aussi le plus porteur pour les jeunes diplômés. Le Bachelor Commerce est une formation du niveau bac+3 permettant d’acquérir 180 crédits ECTS. Il est destiné aux étudiants souhaitant éviter de passer par des formations trop spécialisées pour ne pas restreindre leurs opportunités d’emploi. Le point avec Bachelorday !

Comment intégrer le Bachelor Commerce

L’intégration d’un Bachelor en commerce peut se faire directement après un bac, pour un cursus de 3 ans, ou après l’obtention d’un diplôme du niveau bac+2 comme un BTS, pour un cursus d’un an. Il sied tout particulièrement aux étudiants titulaires d’un baccalauréat économique, ou à ceux qui disposent d’un BTS dans une spécialisation commerciale. En France, on recense plus de 367 écoles de commerce réparties sur tout le territoire national. Le passage par un BTS NRC à Grenoble, Rennes ou encore Montpellier permet de poursuivre vers un bachelor. Pourquoi ces villes ? Parce qu’elles sont moins chères, tout simplement.

Le programme

Le programme s’étale sur trois ans et brille par une certaine hétérogénéité. En première année, les étudiants reçoivent une formation centrée sur les matières de base comme la gestion, le marketing, l’économie, les mathématiques financières et le droit. Ils sont également amenés à déterminer leur projet professionnel.

La deuxième année est destinée à approfondir les acquis appris durant l’année précédente, en se focalisant sur le droit des affaires, la finance d’entreprise, les outils de gestion et de communication, la fiscalité et le management. Enfin, en troisième année, les étudiants optent pour une spécialisation comme le contrôle de gestion, la relation client ou encore le marketing et le management.

Que faire après ?

Après un Bachelor Commerce, deux choix s’offrent à vous. Soit vous poursuivez vos études pour obtenir un Master, soit vous faites le choix d’une insertion professionnelle. Cette formation permet de prendre des fonctions dans les domaines du marketing, de l’achat, de la vente, du management, des Ressources Humaines, de l’export et même du commerce international si vous maitrisez l’anglais.

BTS Management des Unités Commerciales en alternance, la formule de l’excellence

La rédaction
juillet 19, 2017
0
métier de commercial

Loin des clichés, le parcours BTS devient progressivement très prisé par les étudiants et sollicité par les recruteurs. La vocation professionnelle de la formation doublée du niveau de spécialisation très satisfaisant des lauréats séduisent plus d’un. Et contrairement à certaines croyances, le diplôme est un vrai plus sur un CV, dans certains secteurs d’activité. Selon des chiffres du CEREC, certaines spécialités du BTS connaissent en moyenne seulement 4% de taux de chômage, mieux que plusieurs écoles d’ingénieurs. Présent dans pratiquement tous les domaines de formation, découvrez dans cet article le bts management des unités commerciales en alternance aussi appelé le BTS MUC.

Avec tant de pratique, l’expérience est sûrement au rendez-vous

Le métier de commercial est un métier de terrain qui demande beaucoup d’expérience et de pratique. C’est pourquoi la formule BTS semble être le parcours idéal pour ceux qui souhaitent être rapidement opérationnels. En effet, la spécificité du BTS est sa formation accélérée (bac+2) avec un programme de spécialisation intense. Il est de nature professionnalisante puisqu’une majorité des lauréats travaillent directement après leur diplomation. Le BTS MUC en alternance vise à former des commerciaux autonomes, capables de gérer des structures de commerce et d’optimiser les ventes et le chiffre d’affaires dès la fin de leur formation. Il produit des profils très appréciés sur le marché du travail.

MUC en alternance, une valeur ajoutée au BTS

Pour tous les bacheliers désirant évoluer dans le
...   En savoir plus

La compétitivité des entreprises et l’importance de la géopolitique

La rédaction
juin 28, 2017
0

De nos jours, face à l’évolution continue des règles de la concurrence, dans un monde assez dynamique et constamment sujet à des changements imprévus, l’entreprise ne peut plus ignorer les risques géopolitiques. La non anticipation des mutations et enjeux géopolitiques hypothèque sérieusement l’avenir de l’entreprise et sa compétitivité.

Situation oblige, les entreprises d’aujourd’hui doivent impérativement avoir une meilleure vision géopolitique et mettre en place une politique prospective et offensive, pour pouvoir mieux se positionner sur les marchés, se développer et pérenniser leur activité.

La géopolitique : une nouvelle donne au cœur des réflexions stratégiques

Aujourd’hui, plusieurs questions se bousculent dans la tête d’un chef d’entreprise. Elles sont liées, entre autres, aux moyens de sortie de crise, au renforcement des positions dans un marché davantage compétitif et incertain, à l’amplification des marges de manœuvre…

En effet, les entreprises ont longtemps ignoré les considérations et mutations géopolitiques. Cependant, face à la crise financière, la reconfiguration des puissances mondiales et les menaces terroristes, aucun marché n’est aujourd’hui certain. Les entreprises qui se soucient de leur pérennité doivent donc faire face à cette réalité et l’intégrer dans leur réflexion stratégique, dans un environnement en constante reconfiguration.

La situation est telle qu’elle facilite l’émergence ou la disparition des marchés et/ou des acteurs, favorisant ainsi une dynamique de mutation des domaines économiques et politiques. Conséquence ? L’entreprise et l’Etat sont plus que jamais devenus des alliés, ils s’appuient l’un sur l’autre pour atteindre leurs objectifs respectifs dans un monde de plus en plus complexe et plongé dans l’incertitude.

Pour s’en sortir, les entreprises doivent se montrer plus agiles et réactives à plusieurs niveaux. Outre l’esprit stratège, elles doivent aussi disposer d’une approche rigoureuse de travail et d’une politique managériale ouverte et critique.

La géopolitique dans le programme des cursus de l’enseignement supérieur

A situation exceptionnelle, compétences exceptionnelles ! Les entreprises, pour appréhender les enjeux d’un nouvel ordre, misent sur de nouvelles compétences, des profils dotés d’une bonne culture générale et qui correspondent au contexte dans lequel elles évoluent.

Les établissements de formation doivent accompagner les entreprises dans ce sens, en proposant un contenu et des méthodes pédagogiques répondant à leurs nouvelles exigences (pour mieux faire face à la situation) et faciliter l’accès à ce vivier d’emplois à leurs lauréats. La compréhension de la géopolitique est aujourd’hui indispensable dans la prise de décision des managers, justifiant ainsi la nécessité d’inclure la formation géopolitique dans le programme des cursus de l’enseignement supérieur. Il s’agit de transmettre aux futurs acteurs économiques ou politiques les outils d’aide à la décision nécessaires pour mieux évoluer dans un milieu où risques et opportunités se côtoient sans cesse.

Les cursus doubles dans le viseur des étudiants…et recruteurs !

La rédaction
juin 23, 2017
0

Posséder une double compétence constitue un atout de plus sur le marché de l’emploi. Il s’agit d’une acquisition devenue un must aux yeux des recruteurs et qui traduit une certaine ouverture chez le titulaire d’un double diplôme et sa capacité à s’adapter facilement à différents contextes. Manager-juriste, manager-architecte ou encore manager-designer, en quoi la double compétence est-elle un atout sur le CV ?

Double diplôme, double travail !

Préparer deux diplômes en parallèle, c’est avant tout apprendre à conjuguer différentes manières de travailler, vous diront, à juste titre, les jeunes titulaires d’une double compétence. Et cela est beaucoup recherché en entreprise et permet, en général, de prétendre à une rémunération importante à l’embauche et des perspectives d’évolution de carrière accélérées.

Cependant, qui dit double cursus, dit aussi double travail et un investissement personnel énorme, compte-tenu de l’aspect très sélectif de ces parcours et du fait que l’étudiant doit suivre deux emplois du temps différents, même si ces derniers sont agencés pour faciliter la conciliation des deux formations. Il faudra ainsi se montrer très organisé, particulièrement en dernière année, lorsqu’il faut rendre les différents travaux requis, dont le nombre peut varier selon les établissements.

L’importance d’une double compétence sur le CV

Au terme de leur formation, les titulaires d’une double compétence ont généralement une meilleure vision de l’environnement économique de l’entreprise. Mais, s’ils sont autant appréciés par les recruteurs, c’est parce qu’ils ont cette capacité de remettre en question les schémas classiques et de s’aventurer sur d’autres terrains en dehors de leur secteur de prédilection. Ce qui traduit chez eux une certaine ouverture d’esprit, de la curiosité et une faculté d’adaptation qui, dans un contexte de transformation de business models, sont particulièrement essentiels pour accompagner le changement. Ainsi, outre le diplôme et les connaissances techniques des différents métiers, ce sont les qualités de savoir-être et de finesse intellectuelle qui sont recherchées par les recruteurs.

Le management de la santé : évoluer dans le domaine de la santé, autrement

La rédaction
mai 22, 2017
0

Vous êtes passionné par le secteur de la santé mais vous ne voulez pas forcément devenir médecin ou vétérinaire ? Vous êtes médecin et le monde du management et de la gestion vous passionne ? Vous souhaitez explorer d’autres formations en santé pour une ouverture vers une discipline différente ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les études dans le domaine de la santé ne se limitent pas aux débouchés classiques. De nombreuses opportunités dans le secteur de l’industrie pharmaceutique, le secteur de la biotechnologie et de la santé publique sont à saisir par les professionnels de la santé. Pour cela, un cursus s’impose : la formation en management de la santé.

Un secteur qui a le vent en poupe en France

La France reste un leader dans le domaine de l’industrie pharmaceutique avec 34,4 milliards de chiffre d’affaires réalisé en 2016 (selon le Comité Ethique et Déontologie des Entreprises du Médicament). C’est d’ailleurs la meilleure performance sur le Vieux Continent. Le secteur de la santé recrute à tour de bras malgré une certaine morosité en 2016. Le secteur pharmaceutique est promis à un bel avenir, ce qui devrait impliquer des besoins grandissants en ressources humaines avec des profils techniques et scientifiques mais ayant des connaissances approfondies en marketing, en management et en gestion des équipes.

Une formation, une reconversion !

C’est dans cette optique que certaines formations se sont tournées vers ce pari de « spécialisation de spécialistes » afin d’assurer leur reconversion, qu’elle soit totale ou partielle. Pour ce faire, ces formations préconisent un programme intensif en marketing, en management et en administration avec un tour d’horizon des disciplines inhérentes à la direction des structures médicales. Le parcours se fait généralement en alternance avec, à la fin, un diplôme de master spécialisé ou professionnel.

Le bachelor en commerce à distance…c’est possible !

La rédaction
août 16, 2016
0
bachelor en commerce à distance

Parmi les nombreuses formations du domaine du commerce,  les bachelors en commerce prennent de plus en plus de force, plébiscités par des recruteurs et des étudiants qui les trouvent plus opérationnels que les diplômes équivalents obtenus à l’université. Ainsi, de nombreux étudiants optent pour le Bachelor en formation initiale, conscients qu’il représente actuellement la voie royale vers l’accès rapide au marché de l’emploi. Pourtant, il existe une autre possibilité de décrocher ce diplôme tant convoité : la formation à distance.

Le bachelor en commerce

Ce diplôme à vocation professionnalisante est dispensé dans les écoles de commerce et de management post-prépa et post-bac en seulement trois ans. Le Bachelor est un diplôme souvent reconnu ou visé par l’Etat (dans la mesure où l’établissement formateur est habilité à délivrer un diplôme d’Etat) et aboutissant le plus souvent à l’obtention d’un titre certifié par l’Etat de niveau bac+3. Il s’agit d’un diplôme généraliste qui, de par son caractère opérationnel, favorise une insertion professionnelle réussie tout en permettant la poursuite des études directement en master ou dans un parcours bac +5.

Visant l’acquisition d’un ensemble de compétences variées, qui combinent harmonieusement avec des enseignements plus techniques et propres au domaine de spécialisation choisi, le Bachelor complète la formation des étudiants avec une dimension pratique constamment mise en valeur tout au long du parcours, grâce à des stages, travaux pratiques et autres dispositifs mis en place dans ce cadre. L’internationalisation des parcours est devenue, au fil du temps, un must dans les programmes Bachelor, et cela est porté par des enseignements en partie ou totalement délivrés en anglais, ainsi que des périodes de stage à l’international, qui sont souvent obligatoires pour certaines formations.

Ces atouts du Bachelor sont d’autant plus valables lorsqu’il s’agit de suivre le cursus en commerce, la branche royale de la formation. En effet, le commerce est un vaste secteur transversal qui touche à de nombreuses filières et qui peut conduire à de nombreuses professions. Cette formation qui se veut généraliste, polyvalente et transversale à la fois, prépare les étudiants pendant les deux premières années aux métiers du commerce, marketing, vente et de management, tout en regroupant de nombreuses disciplines allant des techniques de vente aux techniques commerciales en passant par le droit, la gestion et l’économie, mais aussi les ressources humaines ou le management et les fonctions commerciales. Une spécialisation en troisième année permet de devenir un excellent spécialiste dans l’un de ces secteurs : gestion marketing, relation client, e-business et e-commerce…

Le bachelor en commerce peut se suivre aussi… à distance !

Si la formation initiale est la voie la plus plébiscitée pour suivre un Bachelor, il n’en est pas la seule cependant. Nombreux sont les établissements qui, au fil du temps et du succès de cette formation, proposent désormais de suivre le cursus à distance. En effet, ce type de formation est destiné à tous les candidats au diplôme Bachelor ne pouvant se déplacer ou se payer une vie étudiante en campus, et permet d’obtenir, à terme, le même titre qu’un étudiant inscrit en formation initiale.

Toutefois, à distance ou en face à face, les candidats à la formation doivent obligatoirement passer un concours d’entrée composé d’une étude du dossier, d’un entretien de motivation et souvent d’une épreuve écrite complémentaire. Le programme est aussi le même dans les deux cas, ce qui requiert de la part de l’étudiant à distance une motivation sans faille, de la rigueur et de la discipline, ainsi qu’une forte capacité de travail et de concentration, étant donné que de nombreux travaux (devoirs, tests, exercices…) sont à prévoir. Pouvoir travailler en toute autonomie est une des conditions sine qua non pour réussir son Bachelor en formation à distance.

 

Crédit photo : international-coaching-solutions

Le Bachelor Marketing Commerce et Négociation

La rédaction
août 15, 2016
0

Le programme du Bachelor Marketing Commerce et Négociation proposé par les écoles supérieures de commerce en France vise à former les cadres opérationnels de demain dans les domaines du marketing, du management et de l’international à travers le développement de leurs compétences professionnelles en techniques de vente, en marketing et en développement commercial. Ce programme leur permet également d’acquérir une culture économique, juridique et européenne dans l’environnement commercial. Focus.

Le Bachelor Commerce et Marketing pour une carrière professionnelle réussie

La rédaction
juin 13, 2016
0
Bachelor Commerce

La mondialisation et le digital ont profondément transformé notre monde qui connait, depuis plus de 25 ans, des mutations rapides. Les formations commerciales doivent donc s’adapter aux nouvelles réalités du monde afin d’augmenter les chances des étudiants d’accéder à des postes intéressants à l’issue de leur cursus. Le Bachelor Commerce et Marketing est sans nul doute un des diplômes qui offrent les meilleures chances aux candidats souhaitant accéder au monde professionnel dans les meilleures conditions possibles. Cette formation transmet aux étudiants tout le savoir dont ont-ils ont besoin pour débuter leur carrière professionnelle sous les meilleures auspices. Le principal objectif étant de faire des étudiants des experts autonomes. Focus sur le Bachelor Commerce et Marketing !

Pourquoi choisir ce bachelor ?

Parce qu’il s’agit d’une formation professionnalisante solide qui s’appuie sur un socle de connaissances et compétences pratique. Les écoles rivalisent d’innovations au service du développement des compétences et le Bachelor Commerce et Marketing ne déroge pas à cette règle, puisque les étudiants ayant opté pour ce cursus sont amenés à prendre part à des études de cas pour des entreprises, des missions à l’international, des simulations de situations managériales, des stages, des projets associatifs, des concours, etc. Ils peuvent notamment suivre leurs études en alternance. Les écoles optent pour une pédagogie qui s’articule autour des projets réels et pédagogiques afin d’offrir aux étudiants l’occasion de se confronter au terrain et mettre à l’épreuve leurs connaissances et leurs acquis.

Cette pédagogie orientée projet a prouvé son efficacité, car l’apport théorique à lui seul, même s’il reste indispensable, ne peut préparer les étudiants à la réalité du terrain. La pratique, par contre, offre aux étudiants des occasions qui leur permettent non seulement d’exercer leur futur métier, mais surtout de se familiariser avec la culture entrepreneuriale, celle-ci étant l’ensemble des valeurs et des convictions partagées, des savoir-faire, des savoir-être et des savoir-agir qui devront orienter le comportement des étudiants à l’égard de l’entreprise, ce qui leur garantit une insertion professionnelle réussie.

Objectif du Bachelor Commerce et Marketing

Le principal objectif du Bachelor Commerce et Marketing consiste à former des profils commerciaux dotés des qualités professionnelles et personnelles recherchées par les employeurs, en mettant à leur disposition tous les moyens nécessaires pour développer des compétences professionnelles et acquérir le savoir-faire et l’expérience nécessaires pour une insertion professionnelle réussie. Techniques de vente, marketing, développement commercial, techniques de marketing opérationnel et de commercialisation à partir d’une stratégie marketing définie, etc, sont autant de compétences que ce Bachelor permet d’acquérir. Cette formation permet également aux étudiants de se doter d’une culture économique, juridique et européenne dans l’environnement commercial, maîtriser une langue étrangère, mettre en œuvre un projet de développement commercial ou marketing d’entreprise.

Généralement, le candidat peut choisir entre plusieurs options qui peuvent différer en fonction de l’école. Le Bachelor « Commerce – Marketing » peut ainsi être proposé avec l’option « techniques de commercialisation et négociation », l’option « achat » ou encore l’option « e-business ». Une fois le Bachelor Commerce et Marketing obtenu, le titulaire peut, s’il le souhaite, poursuivre le cursus en optant pour un Master en 2 ans, comme c’est le cas pour les licences.

Niveau d’entrée requis

Pour intégrer le Bachelor Commerce et Marketing sur le cycle de 3 ans, un BAC toute section, avec mention pour les BACs technologiques et professionnels, est obligatoire. Un bac+2 au moins est nécessaire pour intégrer cette formation en troisième année en alternance.

Pour entrer dans le cursus Bachelor Commerce et Marketing, il faut constituer un dossier et passer des entretiens pédagogiques et professionnels, ainsi qu’une série de tests en culture générale, en anglais, marketing, logique et gestion. Ce cursus peut être suivi en initial, en « contrat de professionnalisation », ou en « stage alterné ». Si vous choisissez de suivre le Bachelor Commerce et Marketing en alternance, sachez que le cursus se déroule avec un rythme d’une semaine de cours par mois suivie de trois semaines en entreprise. Généralement, cette formation totalise jusqu’à 550 heures de cours annuellement.

Quels sont les débouchés du cursus ?

Responsable commercial, Assistant ou Chef de produit pour la commercialisation, Chargé de développement à l’international, Chargé d’études marketing, Responsable Achats, Chargé de Communication, Délégué régional, Gérant de magasin, Chef des ventes, Acheteur, Responsable d’agence, Responsable de secteur, Responsable marketing et développement, Ingénieur commercial et marketing, Directeur commercial,…